mercredi 16 mars 2011

62. « Maître corbeau sur un arbre perché



Tenait en son bec un fromage » récupéré sur le compte offshore de la crédulité des cupidités
Quand siègent dans les conseils d’administration vingt-sept sages hurlant avec les loups
Prenant une mesure de mise à pied conservatoire avant un licenciement pour faute lourde
Éjectant les sabirs des postes « amonts et projets» qui buchaient sur la batterie électrique

L’hypothèse de la fraude industrielle remonte à août 2010 où, dans la moiteur de l’été,
Les corbeaux font chanter les canards, plus naïfs et plus orgueilleux que leur souteneur,
Espérant marcher sur les traces de gomme laissées sur le bitume par la Prius de Toyota
Vendue comme des petits pains depuis les étalages des salons de Francfort et Genève

Renault coule sur le modèle générique des firmes américaines de Détroit respirant en apnée
Sauvé in extremis par la crise automobile qui frappe le Japon sous la sécheresse du kanban
Nissan, Toyota et Honda subissant le couperet d’un séisme provoquant une grève générale
Sur les chaînes d’assemblage dépendantes des sous-traitants envoyant leur tôle avec retard

Le Technocentre de Guyancourt a attrapé le hoquet en déposant ses plus de mille brevets
Relativement à ses véhicules électriques Zoé et Fluence portés sur rampe de lancement :
Avantime ou Mégane, leur succès sur le tremplin des affaires sordides qui crèvent l’écran
Quand la régie titube parce que la chimie de ses électrodes fout le camp aux îles Caïmans

« Plus le mensonge est gros, plus il passe » avec les précipitations de l’actualité qui arrosent
Les éditoriaux de Navarre crachant leur billevesée sur les satrapes devenus pieds-nickelés
Parlant de guerre économique avec l’emphase des mots dépossédés de leur sens utérin
Pendant que trois hommes innocents en rajoutent une couche avec leur honneur bafoué

Les psychoses collectives vont bon train quand elles font les choux gras des potées du jour
Les adjoints et responsables de sécurité babillant en silence quand ils montent le coup fourré
Alors que les éclaboussures aspergent une presse soumise aux lois d’airain de la concurrence
S’asseyant sur les déontologies dont les flux tendus ont rompu les suspentes de maintien

Les multiplicités de l’actualité décuplent les multiplications du sordide et du mensonger
Quand les hommes criards saisissent la balle au bond pour transpercer les chambres à air
Dégonfler les baudruches de l’atome avec une aiguille d’ivoire qu’on appelle une défense
Marcher la tête à la renverse sur les homomorphismes plats d’un espace vectoriel creux

1 commentaire:

  1. Maître Corbeau sur l'épaule d'1 sage givré !

    RépondreSupprimer